Ken Hardie

Votre député de


Fleetwood-Port Kells

Ken Hardie

Votre député de


Fleetwood-Port Kells

Menu

PlaceSpeak

Placespeak

Bonjour, je suis Ken Hardie, député de Fleetwood–Port Kells

Au moment de l’élection, en octobre dernier, il a notamment été question de la nécessité d’ouvrir de nouvelles voies de communication afin que nous puissions, vous et moi, garder le contact, partager des idées et résoudre des problèmes. C’est dans cette optique que nous devenons la première circonscription à adopter la plateforme PlaceSpeak.

Il s’agit d’une façon facile et novatrice de participer à la conversation sur d’importants enjeux locaux et nationaux. Voici comment fonctionne la plateforme :

Grâce à PlaceSpeak, vous et moi pouvons lancer une discussion et partager notre point de vue avec le reste du Canada, ou seulement avec les citoyens de Fleetwood–Port Kells. Ainsi, nous pouvons même nous consacrer uniquement aux enjeux locaux. Vous pouvez partager votre point de vue avec moi ou amorcer une conversation avec vos voisins.

 

Si je sais que je reçois le point de vue des citoyens de Fleetwood–Port Kells uniquement, je peux être sûr de représenter le point de vue des gens d’ici.

 

De nombreux citoyens se sont déjà abonnés à PlaceSpeak et se sont prononcés sur divers sujets. Si vous êtes de ceux-là, j’espère que vous continuerez de suivre les conversations.

 

Si vous n’utilisez pas encore PlaceSpeak, l’abonnement est facile. La plateforme est gratuite, ouverte, respectueuse et, surtout, elle protège votre identité et vos renseignements personnels. Elle a été délibérément conçue ainsi.

 

L’objectif de ce service est d’encourager la participation à la démocratie représentative et de vous permettre de vous faire entendre.

 

Le premier sujet, en guise d’introduction, est plutôt ouvert. Je vous demande : « Que pensez-vous de notre performance jusqu’à maintenant? » Il y a eu le budget, puis des dossiers importants comme le rôle du Canada au Moyen‑Orient et l’aide médicale à mourir.

 

Avons-nous abordé les bons dossiers? Selon vous, y a-t-il quelque chose que nous aurions dû faire autrement? Je suis ouvert à vos commentaires.

 

Et je peux vous garantir que chaque petit commentaire que je reçois de vous fera son chemin jusque dans les discussions des députés libéraux de la Colombie-Britannique à Ottawa.

 

J’ai très hâte de vous entendre sur la meilleure façon pour moi de vous servir, car nous étions sincères pendant la campagne : il est toujours possible de faire mieux.

 

Merci de votre collaboration. Gardons le contact!